juin 13

4 façons scientifiques d’être heureux. Comment développer ces 4 hormones du bonheur.

Le bonheur est-il génétique ? 

J’ai été un grand fan de Rendez-vous en Terre Inconnue !

Vous connaissez cette émission avec Frédéric Lopez qui emmenait un invité célèbre dans une destination inconnue qu’il révélait uniquement une fois dans l’avion ? 

Dans beaucoup de ces pays, les gens avaient des conditions parfois très difficiles, avec de longues heures de travail pour gagner de quoi vivre ou survivre.

Mais ce qui m’avait frappé, c’est qu’ils riaient beaucoup, se plaignaient peu et semblaient heureux !

Le contraste est frappant lorsque l’on suit l’actualité et l’affaire Palmade, cet humoriste connu qui gâche sa vie et celle des autres en consommant de la drogue.

Et il n’est pas le seul, des tas de célébrités ont succombé à l’appel de la drogue et certains ont gâché ou écourté prématurément leur vie.

Donc le bonheur ne dépend ni de notre compte en banque, ni de notre célébrité !

Mais de quoi dépend le fait d’être heureux ? Peut-on apprendre à l’être ?

C’est ce que nous allons voir dans ce texte !

Mais d’abord je me suis posé la question, est-ce que le fait d’être heureux dépendrait de notre génétique?

J’ai été surpris par la réponse !

Oui en effet, il existe un gène , le 5-HTT, qui est responsable de la dépression et du stress.

Certaines personnes possèdent ce gène qui s’est développé différent des autres.

Donc, il y aurait des personnes naturellement prédisposées à la tristesse.

D’autres personnes seraient donc plus chanceuses et naturellement heureuses !

J’en connais qui ont toujours le sourire et une blague à nous sortir, même si certaines sont parfois des clowns tristes.

L’environnement influence-t-il notre bonheur ? 

Je me suis aussi posé la question de l’environnement.

Est-ce que dans un environnement familial sain, dans de bonnes conditions financières et dans un pays favorisé nous sommes plus heureux.

Certainement, cela contribue au bonheur !

Mais il y a des gens qui ont vécu dans la pauvreté et qui ont réussi à être heureux.

Prenons l’acteur Jim Carrey : Le comédien légendaire a grandi dans une maison bien remplie, avec quatre autres frères et sœurs, et il a connu de nombreuses difficultés financières.

Sa famille était si pauvre à un moment donné que le jeune Jim a dû abandonner l’école.

Lorsque son père, qui travaillait comme comptable, a perdu son emploi, la famille s’est retrouvée à la rue pendant un certain temps et a dû vivre dans une camionnette.

L’acteur a dit un jour que c’est pendant ces moments difficiles qu’il a développé son sens de l’humour et a décidé d’en faire carrière.

Il y a aussi des personnes qui ont vécu dans un environnement familial toxique et qui ont réussi à être heureuses.

Je peux parler aussi d’Anthony Robbins, grand coach américain  maltraité par sa mère et rejeté par son père qui nous dit, je cite :

“Si je n’avais pas souffert, je ne me serais pas soucié autant de la souffrance des autres.” C’est une croyance très puissante qui l’a aidé à construire sa vie. Il en a fait la fondation de sa carrière, et il est devenu millionnaire en aidant les gens à dépasser leur souffrance.

Et vous, vous avez l’impression de ne pas avoir ce gène du bonheur ? Vous vous demandez comment ces gens qui démarraient si mal dans la vie ont réussi à surmonter cela.

Vous vous demandez peut-être si vous pouvez être plus heureux !

Oui c’est possible et en plus je vais vous montrer comment vous pouvez modifier la chimie de votre corps pour augmenter votre niveau de bonheur !

Il existe 4 hormones du bonheur et pour les retenir rien n’est plus simple.

L’acronyme est DOSE, vous allez recevoir votre dose de bonheur.

Il s’agit de la Dopamine, de l’ocytocine, la sérotonine et l’endorphine.

Ce qui va être intéressant  c’est de savoir comment augmenter la production de ces hormones du bonheur pour être vous l’aurez compris plus heureux.

La Dopamine :

On l’appelle l’hormone du plaisir.

La dopamine est libérée lors de l’atteinte d’un but, la résolution d’un problème, la simple satisfaction d’une envie, lorsqu’on obtient une récompense. Cela favorise l’apprentissage.

Cela peut être positif, si un enfant a de bons résultats scolaires, il va continuer à bien travailler pour être récompensé.

Mais cela peut être négatif, si manger du chocolat vous donne un plaisir intense vous allez tendance à vouloir en reprendre. Bon le chocolat, c’est pas trop grave, c’est plus gênant avec les drogues, tabac, alcool et héroïne.

Pour augmenter votre dose de dopamine vous pouvez vous fixer des objectifs et imaginer que vous allez les atteindre et vous allez booster cette hormone.

Thomas Edison a passé des heures à stimuler sa dopamine pour enfin créer l’ampoule électrique.

Attention fixez-vous des petits objectifs et vous pouvez passer seulement 10 minutes pour atteindre votre objectif, n’essayez pas de l’accomplir d’un coup.

Si vous voulez devenir plus sportif, vous commencez à vous dire que vous allez marcher 10 minutes seulement au lieu de vouloir aller d’emblée à la salle de sport 3 heures par jour.

Une fois votre but atteint, le taux de dopamine retombe, alors prenez du temps pour apprécier les résultats. Par exemple en vous disant “mais c’est génial, j’ai déjà perdu 2 kilos en un mois en marchant 10 minutes par jour.”

Vous pourrez ensuite augmenter votre temps de marche ou aller à la salle de sport pour des cours collectifs, si vous en avez envie.

L’objectif doit être ambitieux mais faisable, comme perdre 10 kilos en un an.

Vous pouvez aussi écouter de la musique ou regarder des films drôles, vous boostez aussi la production de dopamine.

L’ocytocine :

L’ocytocine, est appelée l’hormone de l’amour, elle est libérée lors d’une interaction physique avec quelqu’un, comme un câlin, un baiser ou tout simplement le fait de tenir la main de quelqu’un.

Les femmes en sécrètent beaucoup pendant l’allaitement, ce qui leur permet d’être dans l’empathie avec leur enfant qui vient de les réveiller pour la 5e fois de la nuit, alors qu’elles l’ont bien nourri, qu’il va bien mais qu’il est en train de faire ses dents !

L’ocytocine favorise les sentiments de confiance et d’empathie, les relations amoureuses, parentales ainsi que les liens entre les individus.

Pour augmenter votre dose d’ocytocine vous pouvez passer plus de temps avec vos amis dans lesquels vous avez confiance, rencontrer de nouvelles personnes.

Et d’ailleurs le bonheur c’est simple comme un coup de fil !

Pratiquez le câlin à gogo et les massages.

Un animal de compagnie peut aussi augmenter votre taux d’ocytocine.

La Sérotonine :

La sérotonine est responsable de votre estime de soi et vous rend heureux quand les personnes reconnaissent vos qualités. Cela stimule notre besoin de mener les autres et d’avoir des victoires.

C’est une hormone qui régule l’humeur, l’appétit et le sommeil.

Si vous êtes carencée en sérotonine vous pouvez souffrir de dépression et d’anxiété.

La sérotine est une hormone très importante car en quantité suffisante elle peut réduire votre stress et améliorer la qualité de votre sommeil.

Pour augmenter votre dose de sérotonine, vous pouvez être fier(e) de ce que vous faites, sans dépendre de l’opinion des autres. Si Van Gogh avait dû attendre  la reconnaissance des autres, il aurait arrêté de peindre.

Passer du temps à l’extérieur et s’exposer à la lumière naturelle du soleil augmente aussi la dose de sérotonine.

L’Endorphine :

Les endorphines aident à réduire l’anxiété, à améliorer l’humeur et le niveau d’énergie.

Elles sont souvent associées à l’exercice physique, la relaxation, la méditation et même le rire.

Elles sont libérées dans le cerveau en réponse à la douleur ou au stress, ce sont des anti douleurs naturels.

Ce sont elles qui vous aident à surmonter la douleur lorsque vous voulez monter un col en vélo, ou tenir le rythme à votre séance de fitness.

Bonjour les courbatures après, mais en attendant, vous n’avez pas perdu la face !

Les endorphines sont aussi sécrétées lorsque vous riez et même après avoir pleuré.

Comment augmenter votre dose d’endorphine.

Riez souvent en laissant tomber parfois les séries avec des meurtres sur Netflix pour favoriser les comédies et regardez-les en famille, avec vos amis, vous libérez aussi de l’ocytocine par la même occasion.

Pleurez ! Oui c’est rare un thérapeute qui vous dit de pleurer ! Mais ne retenez pas vos émotions, vous augmentez votre bonheur !

Faites du sport ! Vous pouvez faire du vélo en regardant des comédies et c’est le double effet Kiss cool !

Le yoga, la relaxation, la respiration lente augmentent votre dose de sérotonine !

Vous voilà prêt maintenant à augmenter votre DOSE de bonheur.


Vous aimerez aussi :

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués (*)

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}